La peur, celle qui nous empêche de vivre heureux.

Nous sommes tellement bien formaté dans ce monde matérialiste, appuyé sur le « avoir », que nous sommes bien conditionné dans la peur.

La bonne nouvelle, c’est que nous pouvons sortir de cette peur.

Et je dirais même mieux il faut sortir de cette peur.

Petite révision de base, nous avons 2 pilotes, notre mental et notre âme.

Alors, si vous suivez le mental, il ne tient compte que de ce qu’il a mémorisé depuis que vous êtes arrivé dans le fœtus.

Peut-être l’environnement négatif du couple de vos parents, les souffrances et les émotions toxiques de la maman, déjà encaissées avant la naissance…

Puis une fois sorti, le bébé est une éponge émotionnelle…

Puis on le conditionne dans des obligations, dans des interdits, dans le regard des gens, le jugement de l’autre…

Puis on le blâme quand il fait une bêtise, ce qui impacte sa confiance en lui…

Plus généralement, on le rabaisse sur son estime…

Les copains à l’école qui sont méchants…

Les instituteurs ou les professeurs qui ne sont pas les premiers à donner l’exemple, pour beaucoup d’entre eux…

Les employeurs qui ne pensent qu’à la rentabilité de leur entreprise, et qui mettent la pression…

Les médias qui relayent tout ce que vous avez vécu jusqu’à présent…

Et comme votre cerveau ne reconnaît que ce qu’il connaît déjà, vous ne voyez que ça.

Souffrance, peur, angoisse, stress, la société va mal, etc.

Et donc imaginer un autre scénario, c’est aller dans l’inconnu, mais ça ne peut être que mauvais pour votre mental puisqu’il ne connaît que du mauvais, et l’inconnu ne va pas être bon puisqu’il ne sait pas ce que c’est le bon…

Par conséquent, il émet des peurs.

Et c’est normal.

Quand vous avez des peurs, il ne faut surtout pas les refouler, comme toute émotion d’ailleurs.

Il faut avancer petit à petit…

Se créer des petites expériences en sortant de sa zone de confort pour prouver à votre mental que c’est possible de vivre autre chose…

S’entourer de personnes qui sont sorties de ce schéma de peurs, pour que votre cerveau comprenne que si d’autres ont réussi alors il y a pas de raison que vous ne puissiez pas vous…

Et puis j’en arrive au 2e pilote de votre corps qui est l’âme.

Alors l’âme, c’est l’amour, c’est votre énergie d’incarnation, ce n’est que du bon.

Elle, elle a gardé la mémoire d’incarnation, elle sait où vous devez aller pour suivre votre évolution dans le bonheur.

Et au-delà de ça, elle est connectée à la source, et par conséquent elle peut matérialiser tout ce dont vous avez besoin pour suivre votre évolution dans cette incarnation.

Elle est aidée de vos guides spirituels.

Vous pouvez lui demander tout, elle a toutes les réponses.

C’est votre baguette magique.

Elle a un pouvoir au-delà de tout ce que vous pouvez imaginer.

Alors maintenant, le but du jeu est de concilier le mental et l’âme.

Donc se détacher un petit peu du mental, sans le rejeter, mais en l’apprivoisant et en le rassurant…

Ce n’est pas un exercice simple, surtout quand vous êtes seul au départ, c’est pour ça qu’il y a des thérapeutes…

Je vous promets que quand vous basculez dans ce chemin d’âme,
la vie est magnifique sur tous les plans.

Regardez un témoignage sur les peurs :

image_pdfimage_print
*** Aidez vos proches en partageant cet article ;)
accompagnement