Il y a toujours un décalage entre les énergies et la matière.

Peut-être que ce que vous faites dans la vie, c’est parfait depuis que vous avez pris conscience et que vous faites du travail sur vous.

Mais comme vous ne voyez pas de résultats dans la matière, alors vous doutez.

Le doute est une résistance qui empêche la réalisation dans la matière.

Du fait, la matérialisation se retarde, vous doutez encore plus.

La résistance qui empêche la réalisation devient plus conséquente.

Et alors naturellement, vous doutez encore plus.

Puis le facteur temps s’en mêle, depuis combien de temps vous êtes dans l’action, dans l’attente, et ça va générer maintenant du manque puisque les résultats ne sont pas là…

Et les émotions deviennent de l’angoisse, de la peur…

Et finalement la concrétisation sur le plan matériel n’intervient jamais.

Vous oubliez l’idée, vous passez à autre chose, mais dans le même schéma de conscience…

Vous faites, mais vous ne voyez pas de résultats, vous commencez à douter, et la résistance s’installe, elle s’endurcit, et les peurs arrivent, etc.

Vous pouvez donc entreprendre 100.000 projets, si vous êtes toujours dans le même état de conscience, vous aurez toujours le même résultat.

C’est ce que nous appelons le schéma de répétition.

Mais la vie est simple avec un grand S.

Voici ma recette :

On ne fait que ce qu’on aime, on vire tout ce qui nous fait chier.

Que ce soit dans les relations, dans le boulot, dans n’importe quoi, on s’en fout, on ne se fait pas chier avec ce qu’on aime pas, parce que ça nous fait baisser les vibrations.

On ne fait que ce qu’on aime, exclusivement ce qu’on aime, et que ce qu’on aime.

On choisit son entourage, tous les gens qui vont nous rabaisser, nous fragiliser, nous faire douter, on vire ça de notre vie, ça ne peut que nous nuire.

Même si c’est les parents, c’est comme ça. Un des décrets de l’archange Michael dit on romps tous les accords avec parents, amis, famille, etc et qui nous retiendrait dans la matière de la troisième dimension.

On ne se soucie pas des autres, chacun est responsable de sa vie.

La maladie et la souffrance sont liées au mental. Le mental est alimenté par les relations toxiques. Chacun choisit son programme TV : BFM TV ou Ushuaïa voyage, mais sa qualité de vie en dépendra.

Alors nous ne pouvons pas porter la souffrance des autres,
si nous voulons être heureux.

Et à partir de là, on a foi dans ce que l’on entreprend.

On fait du mieux qu’on peut chaque jour.

On vibre la joie parce que l’on fait que ce que l’on aime. (contrairement à ce que dit la société)

Où vibre la joie parce que l’on est entouré que par des personnes intéressantes…(comme nous, les autres ont le choix !)

Où vibre la joie parce que on est fier de tout ce que l’on arrive à concrétiser chaque jour… (quoique les autres en pensent)

Et comme on vibre la joie, on vibre haut et on attire à nous que des belles situations.

Il ne peut pas en être autrement !

Même si on a pas fait le travail sur les vies antérieures, on s’en fout.

Même si on a pas pardonné papa qui nous a battu, on s’en fout.

Même si on a pas pardonné maman qui nous a abandonné, on s’en fout.

Même si on a pas pardonné tonton qui nous a violé, on s’en fout.

Parce que c’est comme le gazon, plus vous allez gratter, plus vous allez trouver des cailloux, mais pendant ce temps, vous n’aurez pas semé le gazon et vous ne verrez jamais le gazon pousser.

Alors on arrête de gratter le passé, on fait que ce qu’on aime, on coupe avec tout ce qui est toxique, on vibre dans la joie, et on a foi dans ce que l’on entreprend, et ça ne peut être que positif, vous ne pourrez voir que du beau gazon à perte de vue d’un verdoyant majestueux.

La vie est simple avec un grand S

Je vous rappelle, il y a un décalage entre les énergies et la matière.

Je suis en train de l’écrire dans mon livre. Aujourd’hui j’expose jour par jour tous les doutes que j’ai dans ma vie pour comprendre que sur le plan matière il y a un décalage.

Mais il ne faut jamais abandonner !

Seuls le doute et les peurs font reculer votre échéance du bonheur.

La vie est magnifique, la vie est magique.

Par contre vous devez lui faire confiance.

Le doute et la peur sont contraires à la confiance.

Vous avez par conséquent toujours le choix de la qualité de vie que vous vivez.

Vous faites confiance, et vous aurez tout ce dont vous avez besoin sur le plan matériel pour vivre votre incarnation dans le bonheur absolu dans tous les domaines de votre vie.

Nous sommes nés amour, notre âme est amour, nos énergies sont planifiées pour vivre cette incarnation dans la beauté et dans la santé absolue.

Avec tout ce que nous avons besoin sur le plan matériel pour vivre dans l’abondance.

Je ne parle pas de la richesse de l’homme à des fins égoïstes…

Je parle de l’abondance pour vivre dans l’amour de soi et l’amour des autres.

Et ça c’est quelque chose que je n’avais pas conscience il y a même encore quelques semaines en arrière.

L’amour est quelque chose qui remplit, indescriptible avec des mots.

Quand on est dans l’amour, on n’a besoin de plus rien de l’extérieur, tellement on est bien ici et maintenant.

Où que l’on soit, quoi que l’on fasse, on est bien. On n’a plus la notion du temps.

Je vous promets, c’est un état de grâce, que je sens de plus en plus intense, au fur à mesure que les jours passent…

Mais c’est un choix de vie.

Je n’écoute plus les gens se plaindre…

La personne se plaint une fois, je lui donne des clés.

Si je la revois, et qu’ elle se plaint encore, elle est bannie de ma vie.

J’ai choisi de vivre heureux, alors c’est un choix, et comme dans tous choix, il y a des choses à lâcher.

Ainsi, j’ai lâché tout ce qui est toxique et tout ce qui me fait chier dans la vie.

Et je vous promets ça a changé radicalement mon quotidien.

La vie est merveilleuse, merci.

image_pdfimage_print
*** Aidez vos proches en partageant cet article ;)
accompagnement